l'appréciation, Satisfaction au travail

Voici comment mesurer la satisfaction au travail au sein de votre organisation

- Isabel

Les experts s’accordent sur l’importance de la satisfaction au travail. Cela débouche indiscutablement sur moins d’absentéisme, une rotation du personnel plus faible, une productivité accrue et de meilleurs résultats d’entreprises. 

Mais une étude menée pendant des années n’a pas permis de mettre au point de méthode concluante pour mesurer la satisfaction au travail. Les avantages sont pourtant indiscutables. Mesurer la satisfaction au travail vous aide à :

  • Déterminer les forces et points à améliorer de votre entreprise ;
  • Continuer d’optimiser la culture et le fonctionnement d’un point de vue humain.

De cette manière, vous ciblez les efforts de l’entreprise en matière de satisfaction au travail et vous ne vous cassez pas les dents sur des initiatives uniques sans cadre ou politique. 

Mesurer la satisfaction au travail aide votre organisation à orienter sa politique. Mais : quels critères mesurez-vous au juste et à quelle fréquence ? Nous vous présentons deux méthodes.

ebook 1 fr

Pourquoi (et comment) des organisations avisées investissent-elles dans la satisfaction au travail ? Téléchargez l’e-book gratuitement sans plus attendre et vous saurez tout !

 

Téléchargez l’e-book gratuitement

1. L’Employee Net Promoter Score (eNPS)

L’eNPS est l’Employee Net Promoter Score. Vous pouvez l’assimiler à la question suivante : quelle est la probabilité que vos collaborateurs vous recommandent en tant qu’employeur ? Avec l’eNPS, vous sondez en d’autres termes l’expérience des employés. Cela vous aide à rendre l’expérience au travail (plus) mesurable. 

Plus la satisfaction est élevée et plus vite vos collaborateurs feront appel à des amis ou connaissances. C’est un bon indicateur de votre stratégie d’image d’employeur, et une indication encore plus claire de l’engagement et de la satisfaction au travail

Étant donné que le sondage de votre eNPS ne se compose que d’une seule question à laquelle les collaborateurs doivent donner une réponse sur une échelle de 1 à 10, vous gagnez du temps pour l’élaborer et y répondre. 

KADONATION_illu_eNPS

Sur la base des réponses, les personnes interrogées sont réparties en trois groupes :

1.Les promoteurs : les personnes interrogées qui attribuent un score de 9 à 10

Ces collaborateurs sont les plus enthousiastes et recommanderaient activement l’entreprise comme un lieu de travail épanouissant.

2.Les passifs : les personnes interrogées qui attribuent un score de 7 à 8

Ces collaborateurs sont satisfaits actuellement, mais quitteraient vraisemblablement l’entreprise si une belle opportunité s’offrait à eux.

3.Les détracteurs : les personnes interrogées qui donnent un score entre 0 et 6

Ces collaborateurs ne recommanderont pas votre entreprise, et peuvent influencer négativement d’autres personnes.

Après avoir réparti les résultats dans ces trois catégories, l’eNPS est calculé en déduisant le pourcentage de détracteurs du pourcentage de promoteurs :

Schermafbeelding 2021-10-19 191425

Les passifs ne sont pas pris en compte. L’eNPS peut être inférieur à zéro. 

Comme l’eNPS se compose d’un seul chiffre, vous pouvez suivre facilement l’évolution et les tendances à long terme. La simplicité de la mesure est en outre un avantage pour l’entreprise qui procède à l’évaluation et pour la personne interrogée, car une telle étude demande moins de temps. Par conséquent, vous obtenez vraisemblablement un taux de réponse plus élevé que pour d’autres enquêtes relatives à la satisfaction au travail. 

Mais cette simplicité constitue précisément le talon d’Achille du test : vous apprenez seulement comment les collaborateurs se sentent, mais pas pourquoi. C’est la raison pour laquelle il est souvent recommandé de poser des questions supplémentaires, et d’utiliser d’autres outils pour rassembler plus de feed-back et de suggestions qualitatives. Indépendamment de cela, l’eNPS reste jusqu’à ce jour un des indicateurs les plus utilisés pour mesurer la satisfaction au travail et la loyauté.

 

2. L’Employee Satisfaction Index (ESI)

L’Employee Satisfaction Index (ESI) poursuit le même but que l’eNPS : rendre la satisfaction au travail concrète. Vous obtenez un chiffre clair pouvant être mesuré et analysé sur une plus grande durée. 

La principale différence entre les deux mesures est que l’eNPS se concentre sur la loyauté et n’est composé que d’une seule grande question. L’ESI englobe trois questions qui sondent la satisfaction des travailleurs par rapport à leur situation professionnelle actuelle. L’ESI est en outre souvent utilisé comme élément d’une enquête du personnel à grande échelle

L’ESI se compose de trois questions principales :

1. À quel point êtes-vous satisfait(e) de votre lieu de travail actuel ?

2. Dans quelle mesure votre lieu de travail actuel répond-il à vos attentes ?

3. Dans quelle mesure votre lieu de travail actuel correspond-il à votre lieu de travail idéal ?

Les travailleurs donnent à chaque question une réponse sur une échelle de 1 à 10, 1 étant la valeur la plus basse et la plus mauvaise et 10, la plus élevée et la meilleure. L’ESI est calculé comme suit : 

ESI =[((valeur moyenne par question / 3) - 1) / 9] * 100

Vous obtenez un chiffre entre 0 et 100, un chiffre élevé correspond à des collaborateurs plus satisfaits. Vous pouvez utiliser ce score pour faire une comparaison avec des résultats précédents ou les résultats d’autres entreprises semblables. Bien que cela soit plus difficile pour des raisons évidentes. 

Comme l’eNPS, les questions pour l’ESI sont relativement larges. Elles ne donnent dès lors pas immédiatement d’enseignements sur les raisons pour lesquelles les collaborateurs se sentent ainsi ou quelles actions vous pouvez entreprendre sur la base de ces résultats. Mais c’est un bon point de départ et cela vous donne une première indication de la satisfaction au travail de vos collaborateurs. Si vous obtenez un score bas, il est sensé d’investir davantage dans les étapes suivantes.

 


En lire davantage sur la satisfaction au travail ?

En 2021, la satisfaction au travail est devenue un thème important dans de nombreuses organisations. Des termes comme « satisfaction », « travail qui a du sens » et « passion » sont omniprésents. Et c’est tant mieux. Pourquoi faut-il investir dans la satisfaction au travail ? Vous le découvrirez dans cet article de blog. 

C’est noté, investir dans la satisfaction au travail est donc indispensable. Mais par où commencer ? Comment faire en sorte en tant qu’organisation de garder vos collaborateurs engagés, motivés et heureux ? Vous le découvrirez dans ce plan par étapes pratique.

Ou peut-être préférez-vous lire immédiatement l’essentiel en une fois ? Téléchargez l’e-book gratuitement et découvrez le pouvoir de la satisfaction au travail, en ce compris ce que vous pouvez améliorer, et ce que vous avez à y gagner. Vous découvrirez également l’importance que va prendre la satisfaction au travail à l’avenir et pourquoi. 

 

ebook 1 fr

 

Téléchargez l'e-book gratuitement